Démarche Artistique

Bien qu’utilisant des techniques différentes comme la gravure et la peinture, ma démarche créative ne change pas.

En fait, je cherche de m’approprier de l’espace donné ( la plaque ou la toile ) pour ensuite graver par exemple un trait à l’aide du burin ou de jeter une courbe colorée sur la toile, créant ainsi une nouvelle spatialité qui me suit et me conditionne jusqu’à me faire libérer d’autres signes, d’autres formes et d’autres couleurs.
Dans cette ‘ chaîne-poétique ‘ se crée sans arrêt un jeu spatiale infini et seulement l’aspiration à l’essentialité met un terme à cette composition, pour ensuite recommencer tout ce processus créatif.
Le résultat final, de l’estampe ou du tableau, peut donner une sensation de légèreté, de musicalité mais parfois une impression d’un travail préconstruit et cela m’étonne parce que je n’étudie jamais au préalable la composition. En ce sens, je me sens très proche aux artistes abtraits des années ’40 / ’50 et surtout à l’ anglais Victor Pasmore.

Dernièrement j’ai réalisé avec d’autres artistes deux vidéo d’art digitale, l’un sur le thème de la ville, l’autre sur une libre interprétation des sculptures de Mino Rosso.
Durant le montage, il a été possible de suivre le même processus créatif de la gravure et de la peinture ( individuelles ).
Nous avons projeté sur l’écran une séquence qui en inspirait une autre et une autre encore jusqu’à utiliser tout le materiel filmé, recréant ainsi la même atmosphère créative, la même ‘ chaîne-poétique ‘ de la gravure et de la peinture.
Le vidéo d’art sur le thème de la ville intitulé «  Check-Point «  semble fluide comme en suspension ; au contraire «  Fisiogramma Musicale di Mino Rosso «  défile comme si nous avions suivis scrupuleusement un story-board,  qui par ailleurs n’éxiste pas.